J'ai déjà bien souvent raconté l'historique de Metloef. Bien entendu, quelques histoires ont été inventées à propos de ce laboratoire d'essais. Bien que quelques éléments de ces histoires soient vrais, ils n'ont rien à voir avec des danseurs maquillés portant du cuir lustré.Voici l'histoire véritable :

Récemment lors d'une visite en Irlande, un copain et moi avons assisté à un festival. Il y avait de l'ambiance! Nous nous sommes bientôt retrouvés affamés devant un cornet de frites. Nous dégustions nos frites, appuyés au mur lorsque une grande dispute entre deux équipes de foot adverses éclata. Après quelques secondes, nous nous sommes retrouvés au milieu de celles-ci.

Pour défendre l'honneur de mon équipe préférée, j'ai sauté dans la cohue. Aussitôt j'ai été matraqué par un policier et je suis tombé évanoui au sol. Lorsque je suis revenu à moi au poste de police j'ai entendu que les moqueries continuaient cette fois en gaélique. Vous devez savoir que mon gaélique est aussi bon que mon ourdou, et que le seul mot que je pouvais comprendre à cause du bourdonnement dans mon crâne était le mot "Metloef"

À partir de là, ma tête a palpité pendant trois jours et c'est ainsi que ce rythme et le mot "Metloef" n'ont fait qu'un.

Actuellement, Metloef et aussi associé à une fabrique de tambours située entre Austin et San Antonio au Texas. La construction des tambours se divise 50-50 entre Rob et Larry Forkner. Le contrôle de qualité est surveillé par notre colonel que nous appelons familièrement "Mom". On sait résoudre des problèmes, soyez-en assurés !